B-Glog

De appel a l'aide, les amis !
Aller à : navigation, rechercher

Dernières Contributions


20210824 les "QUI"

Reçu : "Bon papier de Véronique Lévy, que vous avez déjà pu lire dans le salon beige (classé sans surprise dans les spams par nos censeurs mondiaux vigilants)"

Comme je l'ai expliqué au Général, les "qui" communautaires sont intrinsèques à la normalisation de l'internet. La normalisation internet se fait par "RFC" (request for comments) ; jusqu'à une meilleure proposition elles s'imposent à tous, toutes et tout pour que l'"internet marche mieux". 

La RFC 6852 que je publie en français sous https://rfc.wiki/index.php/RFC(F)_6852 définit le paradigme de normalisation actuel. Celui-ci repose sur le concept de "qui" (nommé "global community" par la RFC), correspondant à ce que la terminologie ONUsienne du Forum Mondial de l'Internet appelle des "coalitions".  L'internet en tant que réseau global des réseaux virtuels de ces global communities doit se préoccuper de leur meilleure interconnexion. Dans les standards actuels limités aux aspects physiques, les RFC ne s'intéressent théoriquement qu'aux bits. Dans la réalité les bits et leur architecture portent le déploiement de sémantiques. Et donc, en fait de la polémologie et la politie des communautés globales et de leurs "qui", dont elles peuvent ainsi contraindre les cadres. La problématique générale de fond actuelle est que ces "qui" communautaires ont capacité à souveraineté numérique (sur des territoires personnels et/ou virtuels), ce qui doit s'articuler avec la souveraineté politique (territoires géographiques westphaliens) des États.

La confusion, pourtant bien documentée par le Général qui a pourtant cité des parties prenantes surtout non juives, a été introduite par Morandini qui a voulu y voir la communauté juive alors qu'il s'agit de la coalition (bien complexe) des intérêts +/- convergents des médias en fin de course. En fin de course, simplement par ce que leur modèle économique et informationnel est inapproprié au diktyocène (époque noétique de l'en-réseau des choses et des raisons, qui succède actuellement (singularité technologique annoncée) au nomocène (époque noétique de la raison logique). Véronique Lévy a raison d'y voir les "transhumanistes" comme agitateurs, puisque c'est leur idée que la technologie va transcender la somatique humaine qu'ils tentent de faire prévaloir, au lieu d'ajouter son aide aux moyens du capax de la société humaine (capacité à adresser positivement les évolutions naturelles et artificielles, sous couvert de sélection naturelle que nous exerçons collectivement) de son environnement. (Il s'agit d'une lecture incomplète de Darwin qui se mêle un peu partout avec les autres phantasmes habituels, à commencer par l'argent et les égos).

20210702 Projet RFC Glik

Le travail de réflexion et d'approfondissement engagé montre que nous sommes dans la révision de la conception de l'internet que nous prévoyions, que celle-ci se fait bien selon les principes énoncés par la RFC 6852 - qui est à la base de la pensée de la communauté industrielo-commerciale exprimée par le "Grand Reset" de Davos, dans la ligne du NetMundial intergouvernemental de Sao Paulo et de la multipartieprenance dégagée des engagements de Tunis du Sommet Mondial sur la société de l'information (SMSI). Et en tombe donc dans son biais algorithmique contre lequel j'ai deux fois fait appel, d'un manque d'une solution de concertation inter-communautés-globales (ce qui effectivement fait crier au complot dans le contexte des coalescences technico-économiques dénoncées par la RFC 3869, si les utilisateurs ne sont pas au centre du cosmonumérique). Le problème est, là, la confusion de la société civile qui n'est que "droit de l'hommesque", sans prendre en compte les droits du "plus machina" humain, et donc de la centralité numérique de la personne, pourtant établie comme point d'appui de la société du savoir par le Sommet Mondial.

20210609 Projet de RFC

Une RFC (Request for Comment) est une norme internet validée par l'IETF. Le projet de ce site va être encadré par celui d'une RFC portant sur l'architecture de Glog. Le but est de définir un cadre de référence et une terminologie commune validés pour des relations conoètiques au sein de nebs agoriels. Ce projet étant d'origine utilisateurs de langue française, cette RFC et son groupe de travail au sein de l'IUCG sera bilingue (et ainsi compatible avec une approche ISO). Un site spécialisé sera dédié à son groupe de travail.

20210806 Mise en place du Glog

Un peu sous la pression d'une attente existante, j'ai mis en place ce site comme un proto basé sur l'expérience et la réflexion de ces dernières années. Le but est d'expérimenter en quoi il peut, ou ne peut pas, répondre aux attentes d'une agorie existante.



Références




Archives