Glog

De appel a l'aide, les amis !
Aller à : navigation, rechercher


Le mot "glog" a une double origine :

  • il vise à répondre au besoin de blogs par et pour des groupes en général cooptés (cercles de conflexion/co-réfelexion).
  • de ce fait, il vise également à répondre à leur besoin de "glocalité", c'est-à-dire d'être à la fois "local" au groupe et à ses actions médiatiques (niveau informationnel au sein de la pile "énergentiel, matériel, informationnel, spirituel"), et capable de répondre à ses préoccupations "globales" (au sens français du terme : l'ensemble des parties d'un tout, les préoccupations du tout, qui peut aussi - sens américain - être mondial).

L'architecture d'un glog dépendra de sa capacité technique et juridique à entradjuver la conoèse (le penser personnel ensemble) des membres de son agorie. Ceci pose des questions d'architecture numérique et juridique nouvelles. Il semble qu'une réponse coordonnée leur puisse être le concept ici introduit de gliki.

Gliki
exploration de principe
Glog - Neb - blik - wiki - MUG - IPFS - IP+

Ce site explore, en fait, une conception intégrée des usages actuels des réseaux diginumériques, en phase avec l'évolution sociétale générale de ces cinquante dernières années : la migration référentielle de l'ex au plus machina,

  • de l'éducation du peuple par la philosophie énoncée sur scène par le deus ex machina ;
  • à la sapitation de la multitude (l'incommensurable) adjuvée découvrant par et via la dixémique de son plus machina celle du maillage complexe de la , réelité.
Note préalable 
il s'avère que les composantes fonctionnelles de la systémique souple envisagée ne sont pas actuellement disponibles en logiciels libres. Elles sont toutefois émulables sous la pile protocolaire de l'IETF (TCP/IP) et diverses applications libres (Mediawiki, Dovecot, Mailman, etc...) en permettent une exploration prototype comme celle de ce glog vers une dyktémique [1] de gliki.


____
  1. dyktémique : généralisation du concept de diktème/dixème (en réseau de systèmes de stemmas/stèmes) aux interinfluences cybernétiques en réseau d'un nébulaire multifonctionnel