Ses mots et ses bots

De appel a l'aide, les amis !
Aller à : navigation, rechercher


Le publié contemporain a rencontré le temps en une profonde mutation qu'est la fin du monopole documentaire. Au côté du document, nous faisons de plus en plus appel à ce que Cicéron appelait le "perférent". C'est à dire, non plus ce que l'auteur avait enseigné au document ou à son scribe (docere) mais ce que le destinataire va lire après la perligence (parcours parfois complexe et répété) du commit numérique.

Ainsi, cette "intelli-page" même que vous lisez est un perférent qui pourra être demain différent.

Ceci veut dire, au passage, qu'un glog va être une liasse de perférents, où les auteurs pourront s'associer après la publication initiale, pour ajouter de corrections ou des notes, que l'"historique" révélera.

Nous n'usons plus que de mots pour nous exprimer et présenter la preuve d'un document daté. Nous usons aussi des bots des hyperliens et de la blockchaine ou de la chronologie associée au bot de l'historique. Chaque hyperlien nous donnant accès à un contenu qui a pu s'accomplir dans le temps entre sa citation et sa lecture.